C’était comment, voyager dans les seventies ?
Carnet de route Carnet de route Menu général Menu général Noir et Blanc Noir et Blanc Photos couleur Photos couleur <--- <---
Après une tentative croquignolesque de placement dans une banque suisse qui échoue lamentablement, nous découvrons que si aucune banque ne peut nous accorder plus de 5000 F de travellers checks (la seule possibilité donc), il n’y a aucun contrôle de niveau supérieur. Il suffit donc d’en acheter à plusieurs banques et le tour est joué (6). Quelques dollars liquides (7), quelques travellers checks, une carte internationale, le tout dans l’inévitable ceinture à même le corps, et allons y ! _______________ 1. De fait, nous croiserons fort peu de français, et encore moins « faisant la route ». La plupart auront payé un voyage organisé dans l’un des pays alors à la mode : USA, Mexique, Inde. Quelques uns auront pris un voyage « Open » : des vols Paris, Bombay, Bangkok, Sydney, Paris… 2. Voir : http://www.routard.com/planete_coulisse/page/saga.htm 3. En particulier le célèbre : « South east Asia on a shoestring », 1° édition, l’équivalent philosophique du Routard gaulois. (L’Asie du Sud Est avec un lacet de chaussure, CAD pour presque rien). 4. Ou fait semblant, comme nous allons le découvrir. Et sans doute pas pour toutes les bourses… 5. Ce qui représenterait aujourd’hui environ 800 €. 6. Nous convenons que c’est une « incivilité », mais qu’elle est sans doute vénielle (l’absence de contrôle en est un aveu), et que pour nous l’occasion ne se reproduira pas. 7. Bien entendu, à l’époque, dès les frontières franchies le seul billet reconnaissable et de confiance est le fameux $ ! Le Franc ne vaut rien, et l’euro est encore inimaginable.