la base duquel les yeux du Bouddha ornent les quatre faces. Cela donne une réalité tangible au regard omniprésent de la « divinité ». {Caméra de surveillance avant l’heure ?}. Tout autour, en cercle, de multiples boutiques de souvenirs qui exposent surtout ces fameux « moulins à prières » que je lorgne sans espoir, car ils sont tous exorbitants (50 $ mini). Nous déjeunons rapidement, puis filons à Pashupatinath toute proche. Cette ville est située au bord du Bagmati, la rivière sacrée des Népalais. Bordée de nombreux temples non interdits aux non hindouistes. On y trouve aussi de nombreux ghâts où les fidèles viennent faire leurs ablutions quotidiennes et brûler leurs morts. Ambiance étrange ; des sadus, presque nus et enduits de cendres sont assis là, l’air hébété. Un gamin du coin suggère par geste que la drogue y est pour autant que le recueillement… Il ne semble pas respecter beaucoup ces gens qu’il qualifie de « hippies népalais » ! Retour très agréable dans la fraîcheur du soir. A notre arrivée, surprise, nous retrouvons Douglas, lui aussi juché sur une bicyclette. Tout semble s’arranger aussi pour eux, il serait temps. Nous retrouvons Uli et Karin ( ?) au Ganesh pour le repas du soir. Monstre orage qui nous oblige à prendre un taxi pour le retour à l’hôtel (2,5 rps). Jeudi 10 juin, Kathmandu, Martine Nous prenons goût au cyclisme, et nous voilà repartis pour de nouvelles découvertes. Nous retrouvons Douglas et Hughes au bureau d’immigration. Toujours aussi pommés : ils viennent de tenter de faire renouveler leurs visas… encore valables un mois !). Nous apprenons que la plupart des randonnées ou treks ne sont autorisées qu’avec l’accompagnement d’un guide au prix de 10-15 US $ par jour). Nous sommes un peu réfrigérés par ces tarifs pour nous inabordables, et par la contrainte de suivre un guide, nous qui sommes habitués à ces espaces de liberté. Ensemble, nous partons à Swayambhu, autre temple bouddhiste dominant Kathmandu et semblant les veiller de leurs yeux inquisiteurs. Même type de stupa que celui de la veille, mais entouré d’une multitude de petits temples consacrés à des dévotions particulières. L’ensemble est peuplé par une foule de singes très agressifs qu’il vaut mieux surveiller du coin de l’œil. Retour tardif pour le déjeuner. Comme le temps se couvre, nous restons à glander au « Blue Angel » où logent nos deux compères. Nous retrouvons en fin d’après-midi nos deux amis allemands qui partent demain matin pour Darjeeling. Ils logent au Kathmandu Guest House, pas mal. 25 rps à deux. Coucher tardif. ../..
Menu général Menu général
Carnet
Au Népal
../.. ../.. ../..  ../.. ../.. ../.. <--- <--- Carnet de route Carnet de route Noir et Blanc Noir et Blanc Photos couleur Photos couleur